Sans manches et sans reproche

Le 19 août 2022

L’art du dépassement de fonction

Il fait froid, n’est-ce pas ?

L’air est gelé, le vent tranchant. Vous serrez tant bien que mal les pans de votre manteau, mais les bourrasques s’en moquent comme d’une guigne. Vous êtes transi, balayé par les courants glacés qui marquent la fin de l’automne et annoncent le début de l’hiver. Que ne donnerez-vous pas, à cet instant, pour une couche intermédiaire entre votre pull et votre par-dessus ? Que ne donnerez-vous pas, à cet instant, pour une Doudoune Fine sans manches ?

A star is born

Oui, oui, oui, l’homme moderne le sait, il est difficile de se passer d’une sous-couche en 2022. Comme le disaient nos grands-mères adorées, “il n’y a plus de saisons”… et nul ne sait si le beau temps viendra après la pluie. Pour rester au chaud, mieux vaut donc assurer ses arrières, et c’est précisément le job de la pièce dont on parle aujourd’hui !

D’ailleurs, ce n’est surement pas pour rien qu’on la voit fleurir un peu partout depuis quelques années maintenant. Les aficionados de la trottinette électrique, les fous du biclou, les motards du dimanche et les autres : tous sont tombés sous le charme de cet étrange vêtement, fille illégitime de la doudoune et du débardeur. Et pour cause, il remplit une mission que tout le monde (même Tom Cruise) croyait impossible : tenir le corps au chaud en laissant une totale liberté de mouvement, sans obstruer la superposition des couches extérieures.

Sur le papier, la prouesse est admirable… mais il y a un mais.

Il y a un mais car la réalité des sous-couches du marché est parfois bien différente.

- Ou bien les boudins sont trop épais et interdisent qu’on enfile une veste par-dessus

- Ou bien ils sont peu garnis et isolent autant qu’un simple vitrage en Alaska

- Ou bien la coupe est déplorable et forme de gros bourrelets disgracieux

- Ou bien les poches sont minuscules, ou bien, ou bien, ou bien !

Vous connaissez la musique : on vous a donc demandé comment améliorer cette pièce pour révéler tout son potentiel et en faire un vrai pilier de vestiaire, puis on s’est mis au boulot.

L’indispensable, en mieux.

On ne va pas y aller par quatre chemins : on n’est pas peu fiers du résultat.

Vous reprochiez à celles du marché de manquer de gueule, d’être trop fines ou trop épaisses ou encore d’être coupées à la hache ; et on pense vraiment avoir gommé tous ces défauts pour vous proposer du très lourd.

Concernant la longueur, d’abord, on est partis sur quelque chose d’assez passe-partout. Elle tombera sur la partie haute des fesses, ce qui vous permettra de la porter seule ou sous une veste de costume sans la voir dépasser.

À propos de la coupe, on a choisi de rester proche du corps pour flatter au mieux la silhouette et éviter de faire “gonfler” les couches extérieures façon bouée de sauvetage. On l’a appelée “Doudoune Fine sans manches” mais vous pouvez la surnommer “Seconde Peau” ;)

Contrairement aux sous-couches satinées à l’aspect brillant, on a pris le parti de la sobriété avec un tissu mat qu’on trouve nettement plus élégant. On quitte clairement le registre sportswear au profit du chic décontracté. Sous un blazer ou une veste business, elle sera comme un poisson dans l’eau.

Sans oublier l’essentiel : l’isolation thermique. C’est quand même un peu le principe, la doudoune sans manches doit tenir chaud. Pour ça, on vous livre notre petite recette :

- sur l’extérieur, une toile 100% coton d’une belle épaisseur de 170gr/m2

- sur l’endroit, une polyester recyclé avec doublure ripstop indéchirable

- à l’intérieur des boudins, une ouate 100% polyester recyclé fabriqué à partir de bouteilles en plastique collectées dans les océans

Concrètement, ces trois couches promettent de vous protéger des éléments en maintenant votre corps bien au chaud, sans pour autant vous faire suer.

Et comme on aime les tests autant qu’on aime vous prouver qu’on ne raconte pas n’importe quoi, on a comparé la matière de notre Sous-Couche à celle d’autres vêtements pour en vérifier l’isolation thermique. L’unité pour mesurer celle-ci est le “CLO” (pour ”Clothes” en anglais), et il se trouve que notre doudoune sans manches affiche un CLO de 1,81 ; contre 2 pour une tenue de ski et 3 pour un équipement polaire léger. À titre de comparaison, on est sur un CLO de 0,4 pour un short tout simple. Alors, heureux ?

Des détails qui n’en sont pas

On imagine qu’elle vous a déjà comblé, mais il faut qu’on vous dise encore 2/3 petites choses. Tout d’abord, les poches ! On en a plaqué deux sur l’avant, qui se fondent assez bien dans le corps du vêtement pour pousser encore le curseur de l’élégance. À l’intérieur, vous en retrouverez une zippée par une fermeture afin d’y glisser vos items.

Autre point : le petit col à boudin. Ça n’a l’air de rien, mais ça fait toute la différence. Vous pourrez le fermer jusqu’en haut et maintenir votre gorge au chaud, ce qui n’est pas le cas quand on se balade simplement avec une chemise et un blazer. Vous tiendrez donc les angines à distance et ne serez pas obligés de tester les recettes de grand-mère à base de thym, miel, citron et cointreau.

Et puis, et puis… les couleurs !

À la une, à la deux, à la trois

Trois. C’est bien trois déclinaisons de couleurs qu’on vous propose sur cette Doudoune Fine sans manches. Au menu :

- du bleu marine. Parce que c’est beau. Parce qu’il en faut. Parce que c’est LA couleur polyvalente par excellence et qu’elle mettra en valeur vos manteaux aussi bien que vos vestes.

- du vert militaire. Ehhhh oui, un peu de couleur ne fait pas de mal. Elle apportera une touche de lumière à vos tenues et se suffira largement à elle-même si vous décidez de la porter seule.

- du noir. Sobre et efficace. Prise de risque minimum pour un résultat garanti. Sous une veste en laine sombre texturée, elle nous donne déjà le frisson.

Bientôt inséparables

La Doudoune Fine sans manches, on sait quand on l’enfile mais jamais quand on l’enlève. Fine mais chaude, légère mais isolante, fonctionnelle et élégante, elle est vraiment cette seconde peau dont vous ne pourrez plus vous passer.

On a scrupuleusement étudié toutes vos exigences pour mettre au point un petit bijou d’ingéniosité, à mi-chemin entre la pièce forte et l’accessoire incontournable. Le résultat est là… et elle est dispo en préco à partir du 23 août.

Et si vous avez des questions, ça se passe juste en dessous dans les commentaires. L'équipe est dispo pour vous répondre.

Et bon weekend !

ASPHALTE

Mon panier

Fermer

Votre panier est vide.