Pololololo

Le 15 avril 2022

Oui, c’est généralement l’effet que fait notre Polo.

Loin de nous l’idée de nous vanter, mais notre Polo suscite presque toujours cette réaction. Exemples :

- Quand on a reçu la version finale après des semaines de boulot et une demi-douzaine de protos : Pololololo.

- Quand notre usine partenaire a testé sa résistance et qu’elle lui a mis 4/5 au boulochage, 5/5 à l’ébouriffage et 4/5 au maintien des couleurs : Pololololo.

- Quand nos 3729 premiers clients ont essayé le leur avant de lui mettre une note globale de 8,3/10 : Pololololo.

Et quand on regarde cette vidéo pour comprendre son histoire et la façon dont on a bossé cette pièce culte, c’est pareil...... Pololololo.

Polo pour rigoler

S’il fait cet effet, c’est qu’on a pris vos désirs pour des ordres et fait de votre rêve une réalité : un Polo bien coupé, dans une maille qui ne bouge pas avec le temps, le tout avec un col (enfin) digne de ce nom. Mine de rien, c’est un peu de boulot, et voilà comment on s’y est pris :

- Pour le corps de la bête, on est partis sur une maille piquée 100% coton bio. Cette matière est au Polo ce que le rouge est à Ferrari ou ce que les gobelets en plastique sont aux mauvaises fêtes de famille ; donc on a respecté. Vous savez, c’est ce tricot bien texturé qui donne un relief et une respirabilité si agréables en été. Le nôtre fait 250gr/m2, ce qui lui assure un tombé parfait et une durabilité exemplaire.

- Pour la coupe, ce sera de l’ajusté. Vous l’avez demandé, toutes les influences sportswear de son histoire également, donc on s’est exécutés.

- Côté col, on a travaillé une maille côtelée en point 1/1 renforcée par des tresses de coton : autant vous dire qu’on est loin, très loin des cols vol-au-vent dont on cauchemarde toutes les nuits (ou presque). Celui-là va se tenir tranquille cet été et tous les suivants.

- On ne vous fait pas une tartine sur les finitions, mais on peut dire que ce Polo est full option : petit ourlet double aiguille au bas de la pièce, belles fentes latérales consolidées par des points d’arrêt, ribs de 2,5cm aux manches et tutti quanti comme disent ceux qui ont pris LV2 italien au lycée.

Bon, et on le porte quand ce Polo ?

Partout. Tout le temps. Point.

Euh... c’est tout ?

Se tromper avec notre Polo, c’est comme rater la cuisson d’un œuf dur : c’est possible, mais il faut le faire exprès...

Fermé jusqu’en haut, à demi-déboutonné, grand ouvert, porté dans le pantalon ou en dehors, sous un blazer ou tel quel, avec un short ou un maillot de bain, en journée ou en soirée, il est parfait en toutes circonstances. Du mariage de votre meilleur pote à une journée plage en passant par la soirée pépère avec les beaux-parents au bord de la piscine, il ira à merveille.

Du coup, ne vous étonnez pas si vous entendez dans votre dos, à toute heure du jour ou de la nuit, l’écho d’un murmure désormais bien connu : Pololololo.

Et bonne journée,

ASPHALTE

Mon panier

Fermer

Votre panier est vide.