Armure, gloire et beauté

Le 05 août 2022

Ventile déperlant sur le dos, capuche insubmersible vissée sur la tête, la pluie et le vent ne vous feront ni chaud ni froid : on vous présente notre Parka Légère.

On pourrait vous dire que cette Parka Légère est notre Bel Imper’ en plus court ; ou notre blouson Harrington en plus long… mais ce serait vraiment réducteur. Pour lui faire honneur, on va plutôt vous expliquer en détail ce qui la rend unique et pourquoi vous allez l’adorer. Mais d’abord, on vous montre la bête :

La Parka du comment

Qu’on se le dise, l’histoire de la parka (a fortiori en Ventile) est aussi sinueuse qu’obscure. Beaucoup de versions existent et peu sont clairement documentées. Avec toutes les précautions d’usage, on peut tout de même vous dire :

- que le nom de ce vêtement dériverait du russe samoyède « parqaaq » (chaleur), terme employé pour décrire les manteaux de peau et fourrure que les peuples autochtones de Sibérie confectionnaient pour se protéger des froids extrêmes.

- qu’elle aurait gagné le monde occidental lors de la Seconde Guerre Mondiale, alors que l’armée américaine en intégrait une - revisitée - au paquetage des soldats.

- que c’est le britannique Shirley Institute, sur demande de la Royal Air Force qui souhaitait un tissu plus résistant pour les parkas de ses pilotes abîmés en mer, qui aurait mis au point le fameux tissu Ventile.

- que la parka se serait émancipée de l’univers militaire dans les années 60 pour rejoindre le vestiaire des mods anglais… puis les nôtres.

Il faut dire que le succès de cette pièce de légende était annoncé : elle réunit les avantages du manteau (chaleur), du trench (déperlance), du blouson (liberté de mouvement) et de la doudoune (légèreté), le tout avec un design complètement iconique. Pas besoin de vous expliquer plus longtemps pourquoi on tenait à vous proposer notre interprétation…

Des parkas en caribou à notre Parka Légère en Ventile, il n’y a qu’un siècle. Crédits : George R. King, The National Geographic Magazine, juin 1917.

Des parkas et des hommes

De la toundra sibérienne aux épaules de Kurt Cobain en passant par les cieux de la Manche, la parka a sacrément voyagé. “Normal”, nous direz-vous, toutes les pièces de légende ont des itinéraires chargés. Pourtant, toutes les versions actuelles de la parka ne rendent pas grâce à cette épopée. On a compilé les 4 grands reproches qu’on pourrait adresser à la plupart de celles qu’on trouve aujourd’hui sur le marché :

Problème 1 : La coupe est trop large.
Problème 2 : La matière n’est pas assez respirante.
Problème 3 : Elles ne sont pas suffisamment déperlantes.
Problème 4 : Les finitions ne sont pas terribles.

Une coupe contemporaine

Qu’on ait besoin de beaucoup d’aisance pour aller chasser le morse ou dégommer des avions à bord de son Hurricane Fighter, c’est une chose. Mais pour nous autres qui ne pilotons rien d’autre qu’un vélo ou une trottinette électrique, rien ne sert d’avoir une parka extra large. Pour la nôtre, on a donc choisi une coupe plutôt ajustée, qui vous laissera largement de quoi l’enfiler par dessus un gros pull ou une veste de costume, mais qui ne ressemblera pas pour autant à une combinaison de wingsuit.

Idem au niveau de la longueur : on a tablé entre le manteau et le blouson pour arriver juste en dessous des fesses. C’est assez couvrant pour rester au chaud, et suffisamment court pour enfourcher sa bicyclette sans se prendre les pieds dans le plat à la Joe Biden. En trois mots : élégant, pratique, moderne. En deux mots : Parka Légère.

Une matière qui ne manque pas d’air

Faut-il encore présenter le Ventile ?

Encensée depuis 70 ans, cette matière n’est rien de moins qu’une reine. Tissée très serrée dans un coton soigneusement sélectionné pour la longueur de ses fibres, elle est à la fois respirante, coupe-vent, légère et hydrophobe. Très concrètement, la matière gonfle naturellement face à l’humidité, ce qui lui offre une excellente résistance à l’eau sans couper la circulation de l’air. En cela, elle se différencie des membranes totalement imperméables qui sont aussi bien étanches à l’eau qu’à l’air… et qui se changent vite en étuve.

Sans surprise, c’est donc ce Ventile L19 qu’on a choisi pour habiller notre Parka Légère. Il nous vient tout droit de chez Stotz, la maison mère située en Suisse qui jouit du monopole de sa fabrication. Si vous connaissez notre Bel Imper’ et notre blouson Harrington, vous voyez de quoi on parle !

Casque d’or

Avoir le corps au sec et prendre l’eau par la cafetière, c’est moyennement satisfaisant. Du coup, on a élaboré une capuche qui vous permettra d’attendre le bus ou de pédaler sous la flotte sans boire la tasse ni ruiner vos lunettes. Elle est emboîtante, avec le cordon de serrage qui va bien, et travaillée dans la même matière déperlante que le corps de la Parka. Autant dire qu’elle vous épargnera le redoutable shampooing à l’eau de pluie. D’ailleurs, on a assorti cette capuche d’un col montant assez généreux que vous pourrez fermer jusqu’au menton : promesse de ne pas attraper froid à votre retour de soirée sous cette fine pluie d’octobre que vous n’aviez pas vu venir…

De proche en poche

Contrairement aux Inuits et aux pilotes, vous ne mettrez dans vos poches ni poisson-loup ni kit de survie (du moins on espère), mais ce n’est pas une raison pour s’en passer. On sait bien que vous avez toutes sortes de choses à transporter, et les 5 poches de notre Parka Légère sont là pour ça. Vous en trouverez quatre belles à l’extérieur (2 avec rabat et 2 pectorales pour les mimines) et une à l’intérieur. Vu leur volume, vous aurez largement de quoi y glisser vos effets personnels, le tout sans risque de les retrouver trempés en arrivant au bureau ou à la maison.

Des finitions concernées

Cette Parka Légère est une cuirasse jusque dans les moindres détails.

Sur le devant, on a doublé la mise pour que vous restiez au sec des années et des années : le combo fermeture éclair + patte de boutonnage à rabat est votre assurance contre les infiltrations. On n’a pas lésiné non plus sur les coutures, et votre Parka Légère n’est pas prête de craquer. Aux zones soumises à des tensions régulières, on a même posé du fil cordonnet en renfort (oui oui, un fil si épais qu’il ressemble à une petite corde).

True colors

Si vous le voulez bien, on termine les présentations avec les couleurs… et pas des moindres. Pour cette belle bête, on a choisi 4 déclinaisons pour tous les goûts et tous les styles. Vous aurez donc à disposition :

- du vert militaire comme au bon vieux temps. Plus qu’un hommage aux parkas d’antan, c’est LE coloris incontournable sur ce genre de pièces chargées d’histoire.

- du bleu marine, évidemment. Sur un costume comme sur une tenue décontractée, votre Parka Légère sera à son aise dans sa tonalité navy.

- du noir, forcément. Sobre, élégant, classique. Faut-il vraiment en dire plus ? On ne croit pas

- du beige mastique. Une couleur qui évoque celle du trench et donne un aspect plus habillé à la parka.

Et voilà, on dirait bien qu’on a fait le tour du sujet !

Y’a plus qu’à

Une pièce culte, une matière qui fait l’unanimité depuis des décennies, un design et une coupe adaptés à un usage contemporain : il semblerait que cette Parka Légère soit la nouvelle partenaire de vos automnes et de vos hivers.

En tout cas, on a tout fait pour que cette pièce vous plaise et vous accompagne des années.

Et si vous avez des questions, ça se passe juste en dessous dans les commentaires. L'équipe est dispo pour vous répondre.

Et bon weekend !

ASPHALTE

Mon panier

Fermer

Votre panier est vide.