À porter partout

Le 15 juillet 2022

On a bossé pour vous sortir la Veste de Travail idéale de mi-saison à porter tous les jours.

Difficile de s’y retrouver quand il fait encore plus de 20° la journée, mais que ça caille un peu le matin. Alors, on s’est dit que ce serait pas mal d’apporter une réponse à ce dilemme.

Le petit point histoire

Pour ceux qui l’ignorent, le workwear est l’une des plus anciennes catégories de vêtements. Ça remonte au Moyen-Âge, quand des gars se couvraient de plaques de métal pour aller taper sur le voisin. On savait donc par exemple qu’ils étaient soldats.

Au fil des siècles, et vu que de nouveaux métiers sont apparus, les tenues ont changé. On a vu de nouvelles matières comme le denim au XIXe siècle.

En France, on parle de “bleu de travail”. C’est une combinaison qui finit par être divisée en deux pièces pour plus de confort. Et bim, apparition de la veste de travail.

On la fait d'abord dans des matières ignifugées pour éviter aux travailleurs de mourir à cause de projections en tout genre. Et comme elle tient relativement chaud, tout le monde l’adopte.

Denim en français

Le Petit Robert définit la moleskine comme une étoffe de coton lustré. Comme il est un peu avare en explication Robert, on va vous donner le pourquoi du comment de cette toile particulière.

Moleskine est la contraction des mots mole, qui veut dire taupe et skin, pour peau. Un nom anglais car principalement utilisée par des industriels anglais à la base.

En France, c’est Adolphe Lafont qui fait de la moleskine le tissu des travailleurs. Et elle deviendra l’équivalent du denim pour l’Hexagone.

UN BEAU GRAMMAGE

Vous l’aurez compris, par le nom de la pièce et par les paragraphes précédents, le sujet du jour c'est : la Veste moleskine.

Et pour ceux qui ont zieuté notre veste M65, vous savez de quel tissu on parle. Pour les autres, voici le topo.

On est sur une toile de coton de 333 gr/m2. Normalement, son envers c’est du twill et son endroit, c'est du satin. Eh bien on a décidé de les inverser, et de passer le twill sur l’endroit pour un aspect mat. Le résultat est plus authentique.

Plus pratique qu'un sac

Que vous soyez un peintre ou un charpentier du XXe siècle, ou pas, vous avez toujours besoin de trimballer un carnet, un pinceau ou à peu près tout ce dont vous avez besoin pour bosser.

Il vous faut donc des poches, pas mal de poches. Donc en a mis trois à l'extérieur. C’est bien trois. C’est surtout comme ça que la veste était foutue à l’origine. On en a donc une sur la poitrine côté cœur et deux autres, un peu plus grandes sur le bas de la veste.

Chaque entrée de poche est renforcée par un point bartack, histoire que ça reste bien en place, bien longtemps.

UN BEAU COL

L'une des caractéristiques de la veste de travail traditionnelle, c’est son col. C’est d’ailleurs pour ça que son petit surnom, c'est “coltin”.

On n’a pas niaisé et on est partis sur une forme classique avec une bonne largeur. On a comme ça un col qui a un tombé impeccable et si le vent se lève, vous pourrez vous cacher dessous une fois relevé.

COUPÉE COMME IL FAUT

Quand on vous a filé le questionnaire sur la Veste Moleskine, l’un des principaux points sur lesquels vous vouliez qu’on bosse était la coupe.

Et votre idée de cette veste rejoignait celle qu'on en avait : un beau tombé pour qu’elle puisse se porter quasiment toute l’année, en guise de manteau par-dessus un pull comme en dessous d'un manteau en plein hiver.

Il fallait donc qu’on trouve le bon compromis entre un beau tombé avec un t-shirt et éviter l’effet bonhomme Michelin avec un peu de matières en dessous.

On a donc choisi une coupe ajustée : ce n’est pas trop près du corps mais ce n’est pas trop large non plus, c’est juste ce qu’il faut. Si vous voyez comment est coupée la Veste de travail Légère, vous voyez parfaitement comment est coupée la Veste Moleskine.

Quasiment tous les corps de métier

Pour la Veste de Travail Moleskine, on vous propose trois couleurs faciles à porter et qui iront avec tout :

- Un joli camel qui fonctionne ultra bien avec un t-shirt blanc et un jean bien brut

- Un bleu marine avec un effet vieilli assez cool, qui donne l’impression que la pièce a déjà vécu mille vies.

- Un noir pour se la jouer charpentier des temps modernes.

Au boulot

La Veste Moleskine, ça fait plus de cent ans qu’elle existe. Des casiers des ouvriers du siècle passé à nos vestiaires actuels, elle a su traverser les époques sans prendre une ride. Et elle débarque mardi prochain en préco.

D’ici là, on vous conseille de rester connecté. Et si vous avez des remarques ou des commentaires sur la Veste, on vous attend juste en dessous.

On vous souhaite un bon week-end,

ASPHALTE

Mon panier

Fermer

Votre panier est vide.